Nouveau coup dur pour Nidaa Tounes avant les législatives

Mohamed Ben Souf, député démissionnaire de Nidaa Tounes (circonscription d’Italie)

A la veille du dépôt des candidatures pour les élections législatives, Nidaa Tounes a une fois encore été frappé par une nouvelle démission. Il s’agit du député de la circonscription d’Italie, Mohamed Ben Souf. Dans un statut Facebook publié ce dimanche 21 juillet 2019, le député a annoncé son départ de toutes les structures du parti.
En lisant son statut, il pourrait s’agir des mêmes raisons qui ont poussé d’autres avant lui de démissionner, à savoir les agissements du fils du président de la République, Hafedh Caïd Essebsi. Le député ne le mentionne pas explicitement, mais il semble l’affirmer. « Malgré les orages politiques, j’ai préféré militer dans le cadre partisan et défendre le programme originel [de Nidaa Tounes] pour lequel je l’ai rejoint en 2012 alors qu’il était dirigé par Béji Caïd Essebsi. Durant tous les tremblements qui ont secoué le parti, je n’ai préféré rejoindre aucun clan, même si j’ai toujours opté pour le Nidaa Historique Originel sur lequel le concept de l’unité nationale a été bâti », écrit-il dans son statut.
Mohamed Ben Souf affirme, par la suite, avoir soutenu les tentatives de rassemblement malgré les expériences des congrès de Monastir et de Hammamet. « Cependant, tous ces efforts ont été vains étant donné que chaque partie campait sur ses positions. […] J’ai choisi, aujourd’hui, de ne pas évoquer les raisons qui ont plongé Nidaa Tounes dans une telle situation. Les historiens s’en chargeront. […] », a-t-il encore écrit.

Lire aussi
commentaires
Loading...