Mehdi Jomaa : « ce qui se passe à l’ARP est un scandale »

Intervenant dans Houna Shems ce mardi 23 juillet 2019, le président d’Al Badil Ettounsi, Mehdi Jomaa, a assuré que son parti est prêt pour les élections législatives. Les candidats d’Al Badil seront, en effet, présents dans toutes les circonscriptions. L’ancien Chef du gouvernement considère que la Tunisie a besoin de ses enfants et de ses compétences. Il a déploré ce qui s’était passé à l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) ces dernières années. « Il s’agit d’un scandale. Nous voulons mettre fin à tout cela par le biais des élections législatives de 2019 », a-t-il déclaré.
Le président d’Al Badil Ettounsi a affirmé, d’un autre côté, que les candidats du parti ont été choisis selon des critères scientifiques pour qu’ils soient dignes de représenter, un jour, l’État selon ses dires. « Nous voulons éviter ce que nous avons déjà vécu. Il est important d’attirer des parlementaires compétents », a-t-il ajouté.
Par ailleurs, Mehdi Jomaa est revenu sur la double nationalité française dont il bénéficie. Il a affirmé l’avoir obtenue après la naissance de son deuxième enfant âgé aujourd’hui de 18 ans. « La question de la double nationalité concerne 500 000 tunisiens. Tous sont patriotes. La nationalité n’est qu’un papier régi par la loi », a-t-il précisé, soulignant qu’il reviendra sur le sujet plus tard. Au sujet des accusations dont il a fait l’objet de part et d’autre, le président d’Al Badil Ettounsi a souligné qu’il ne s’agissait même pas d’accusations, mais de tentatives de dénigrement. « Nous les subissons depuis plusieurs années et nous n’y répondons pas« , a-t-il dit.

Lire aussi
commentaires
Loading...