Loi électorale : BCE se prononcerait sur les amendements dans les prochaines heures ?

La position du président de la République, Béji Caïd Essebsi, est très attendue au sujet des récents amendements apportés à la loi électorale. Tout le monde est suspendu, aujourd’hui, aux lèvres du Chef de l’État étant donné que la promulgation de la loi dépend de lui.
D’après des sources proches du palais de Carthage, citées ce lundi 15 juillet 2019 par Acharaa Al Magharibi, le président de la République devrait révéler sa position dans les prochaines heures. 3 options sont disponibles pour lui : promulguer la loi amendée, recourir à son droit de veto pour renvoyer le texte à l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) ou provoquer un référendum. Cette dernière option, soulignons-le, a été réclamée par Nabil Karoui, patron controversé de Nessma TV et du parti Au Cœur de la Tunisie. La perspective est très peu envisageable, étant donné qu’elle risque de perturber le calendrier électoral.
A l’heure actuelle, selon les mêmes sources, personne ne connaît la position du Chef de l’État. L’information reste à confirmer.

Lire aussi
commentaires
Loading...