L’état d’urgence s’impose pour sauver l’économie selon Hakim Ben Hamouda

Pour l’économiste Hakim Ben Hammouda, la situation économique n’a rien de rassurant. Intervenant dans Expresso ce lundi 22 juillet 2019, l’ancien ministre des Finances est revenu sur le rapport du Fonds Monétaire International (FMI) relatif à la 5ème revue des réformes engagées en Tunisie. Dans ce rapport, selon l’économiste, l’institution internationale a mis de côté sa réserve habituelle. « Le FMI a mentionné de grands dangers qui guettent l’économie nationale et leurs répercussions », a-t-il mis en garde.
Les résultats économiques récemment enregistrés en Tunisie sont en-deçà de ce que le gouvernement a prévu selon Hakim Ben Hammouda, à l’instar de la croissance économique. « Nous sommes revenus dans le carré de la croissance incertaine. On prévoyait une croissance de 3% en 2019. Or, elle plutôt devrait se situer dans les 2%, ce qui risque d’avoir des répercussions sur les finances publiques », a-t-il fait savoir.
L’économiste poursuit en affirmant que la conjoncture économique requiert un état d’urgence. « Les processus électoraux ont beaucoup occupé le gouvernement. On s’est trop concentré sur le volet politique comparé au volet économique », a-t-il regretté. La Tunisie, poursuit encore l’économiste, n’a jamais connu une telle détérioration sur le plan économique depuis l’Indépendance. Les autres crises étaient limitées dans le temps.

Lire aussi
commentaires
Loading...