Législatives et présidentielle : Nabil Karoui toujours en tête, 3ich Tounsi sur le podium

A l’approche des échéances électorales, les partis politiques classiques semblent encore sanctionnés par les citoyens. Selon le baromètre politique d’Emrhod Consulting, élaboré pour Réalités et El Hiwar Ettounsi, Nabil Karoui, patron controversé de Nessma TV et chef du parti « Au Cœur de la Tunisie« , et 3ich Tounsi dont le président est Selim Ben Hassen, sont toujours bien placés aux yeux de l’opinion publique tunisienne. Kaïs Saïed, professeur de Droit Constitutionnel jouit lui aussi d’une opinion favorable.

Législatives : le parti de Nabil Karoui toujours en tête, 3ich Tounsi sur le podium
Pour les élections législatives, Au Cœur de la Tunisie perd 2,1 points et récolterait 20,8% des voix (contre 22,9% en juin dernier). Le parti de Nabil Karoui est suivi d’Ennahdha avec 8,6% des intentions de vote (6,9% en juin 2019), de 3ich Tounsi de Selim Ben Hassen son président, qui gagne d’un coup 2,2 points et se place troisième, avec 6,8% (4,6% en juin dernier) et Tahya Tounes qui récolte 5,4% des voix (3,1% en juin 2019).
Viennent ensuite, les « Autres partis » avec 5,1% des voix (9,2% en juin 2019). Nidaa Tounes, malgré son mauvais classement, semble remonter la pente puisqu’il est passé de 1,9% des intentions de vote en juin 2019 à 4,7% en juillet 2019 selon les chiffres fournis par Emrhod Consulting à Réalités et El Hiwar Ettounsi.
En bas du classement, on trouve Al Badil Ettounsi de Mehdi Jomaa avec 1,4% des intentions de vote (1% en juin 2019). Soulignons que 36,8% des personnes sondées ne se sont pas prononcées lors de la réalisation de ce sondage (42,8% en juin 2019).

Présidentielles : Nabil Karoui toujours en tête, mais avec moins d’opinions favorables
Concernant les élections présidentielles, le baromètre politique d’Emrhod Consulting donne Nabil Karoui en tête du classement avec 23% des intentions de vote. Il enregistre, néanmoins, une baisse de 3,5 points par rapport à juin dernier où il avait récolté 26,5% des voix. Arrive ensuite Kaïs Saïed avec 14% des intentions de vote (15,2% en juin 2019). Il est suivi du Chef du gouvernement, Youssef Chahed, avec 7,8% des voix (5,8% en juin 2019), de Abir Moussi avec 5,2% des voix (5% en juin 2019) et de Moncef Marzouki avec 3,1% des voix (1,5% en juin 2019).
En bas du classement, on trouve Hechmi Hamdi avec 1% des intentions de vote (0,4% en juin 2019). Le sondage d’Emrhod Consulting montre, également, que 7% des personnes sondées ne souhaitent voter pour aucun des candidats mentionnés dans le questionnaire du sondage. Soulignons, aussi, que 22% d’entre-elles ont refusé de donner leur avis, contre 24,6% en juin dernier.

Amendements de la loi électorale : rejet massif de la part des tunisiens
L’amendement de la loi électorale a aussi été mentionné dans le sondage réalisé par Emrhod Consulting pour Réalités et El Hiwar Ettounsi.  La question posée aux personnes sondées était la suivante : « Un amendement à la loi électorale a été voté par l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP). Cet amendement interdit aux associations ayant fait des dons en nature ou de la publicité politique de se présenter aux élections. Cet amendement interdira à Khalil Tounes et 3ich Tounsi de se présenter aux prochaines élections ». 
Selon le sondage, 38% des citoyens n’ont pas entendu parler des amendements et 62% étaient au courant. Qu’en est-il de leur avis concernant les textes ? D’une manière générale, 60% des personnes sondées se sont dites défavorables, contre  29% pour les personnes favorables :

  • 14% très favorables
  • 15% plutôt favorables
  • 23% plutôt pas favorables
  • 37% pas du tout favorables
  • 11% ne se prononcent pas.

Béji Caïd Essebsi remonte dans l’estime des tunisiens
D’autre part, le sondage revient sur l’opinion des tunisiens sur le président de la République, Béji Caïd Essebsi, et le Chef du gouvernement, Youssef Chahed. Par rapport à juin 2019, le score du Chef de l’État a bondi, passant de 16,1% à 23,7% d’opinions favorables. La vague de sympathie suscitée par le malaise du président de la République semble avoir contribué à cette remontée. Béji Caïd Essebsi demeure, néanmoins, loin de son meilleur score réalisé en juillet 2015 où il jouissait de 52,1% d’opinions favorables.

Pour sa part, Youssef Chahed a aussi progressé par rapport à juin 2019, passant de 23,7% à 29,4% en juillet 2019. Son meilleur score a été obtenu en juin 2017 (54,4% d’opinions favorables), juste après le début de la campagne de lutte contre la corruption qui avait commencé, entre-autres, par l’arrestation de l’homme d’affaires controversé Chafik Jarraya (mai 2017). D’ailleurs, Chahed avait fait un bond à l’époque : il était passé de 39,6% en mai 2017 à 54,4% en juin 2017.

A propos du sondage
Le Baromètre Politique d’Emrhod Consulting est une enquête quantitative réalisée chaque mois depuis la Révolution du 14 Janvier 2011.
La présente enquête a été réalisée auprès d’un échantillon interrogé par téléphone (Computer Assisted Telephone Interviewing), du 10 au 13 Juillet 2019.

Le terrain de l’enquête a été réalisé auprès de 1200 personnes inscrites sur les listes électorales, constituant un échantillon national représentatif de la population tunisienne âgée de 18 ans et plus.
Effectué selon le mode CATI, le sondage a été mené dans les 24 Gouvernorats, en respectant les données socio-démographiques de l’INS.
La marge d’erreur pour cet échantillon est de +/- 2,8 % approximativement.

Lire aussi
commentaires
Loading...