Le deuil impressionnant de la première dame de Tunisie

la Première Dame de Tunisie, Saïda Chelbia Farhat Caïd Essebsi, a préféré porter une robe blanche élégante aux obsèques de son amoureux, son compagnon de vie, Béji Caïd Essebsi. La première dame de Tunisie a résumé le parcours inspirant de son couple en une seule couleur très symbolique.
Certes, le trépas de son mari est un événement douloureux qui mérite un deuil particulier. C’est le deuil amoureux d’une femme dévouée, discrète transmis par une couleur céleste, lumineuse qui traduit le respect, la sobriété, la pureté, la paix et autant de significations qui feront honneur au défunt.
Comme si elle souhaitait dire que le départ du regretté n’est qu’un voyage vers un monde meilleur, qui saura lui donner toute la considération qu’il mérite, et que la Mère de tous, notre chère Tunisie n’était et ne sera jamais une terre de ténèbres, elle restera à tout jamais belle, pure, et éblouissante même dans la plus épaisse obscurité.
Excusez-nous Mme Mostaghanmi, le noir ne va pas si bien à notre Tunisie.
C’est le blanc qui va le plus à notre pays, celui de l’espoir, de la paix et de la renaissance, tel un phénix qui renaît de ses cendres.

 

Lire aussi
commentaires
Loading...