La FTDJ déplore la mort de BCE

La Fédération Tunisienne des Directeurs de Journaux FTDJ a déploré ce jeudi 25 juillet 2019 la mort du président de la République Beji Caïd Essebsi tout en lui adressant un dernier hommage.

« C’est avec beaucoup de regret et de tristesse que nous avons appris le décès de Maître Mohamed Beji Caïd Essebsi président de la République et chef suprême des forces armées tunisiennes. En cette circonstance douloureuse, le comité  directeur de la Fédération Tunisienne des Directeurs de Journaux présente ses vives condoléances au peuple tunisien ainsi qu’à toute la famille du défunt. Que Dieu le Tout-Puissant lui accorde son infinie miséricorde et l’accueille dans son éternel paradis. » peut-on lire dans un communiqué rendu public ce jeudi.
Par ailleurs la FTDJ a affirmé que Feu Beji Caïd Essebsi entretenait de bonnes relations avec la plupart des membres de son comité directeur. « En effet, il les a reçus à maintes reprises tout au long de son mandat à la tête de la République. Il acceptait ouvertement leurs critiques, leurs opinions et points de vue dont particulièrement ceux liés à la promotion du secteur des Médias et à l’appui à la Presse écrite en particulier. Il ne cessait de réaffirmer, à chaque fois, son engagement en faveur de la Presse et des journalistes contre toutes procédures judiciaires. »
La Fédération a affirmé que tout au long de son mandat présidentiel, le président Beji Caïd Essebi n’avait jamais porté plainte contre aucun des journalistes. De même, aucun journal n’a subi des pressions ou des dégâts à cause du chef de l’Etat, ou encore de ses collaborateurs ou de sa famille.

Lire aussi
commentaires
Loading...