Il n’y aucune fissure au sein d’Ennahdha, mais seulement des divergences selon son porte-parole

A l’approche des élections législatives et présidentielles, il semblerait qu’Ennahdha serait en proie à une série de tensions internes et de désaccords. Néanmoins, contrairement aux autres partis, le mouvement islamiste arrive à mieux contenir ces tensions. Son porte-parole Imed Khemiri, est intervenu ce mercredi 17 juillet 2019 sur Mosaïque FM pour démentir, une énième fois, les informations selon lesquelles il y aurait des fissures au sein du parti.
Le porte-parole a assuré que le président d’Ennahdha, Rached Ghannouchi, n’avait reçu aucune lettre de la part d’Abdellatif Mekki, dirigeant nahdhaoui, où ce dernier aurait exprimé son désaccord sur sa nomination en tête de liste au Kef pour remplacer Houcine Jendoubi. Imed Khmiri a souligné que toute opinion exprimée sous le toit des institutions du parti est respectable. Les dirigeants ont toujours respecté les décisions des institutions démocratiques d’Ennahdha. « Il n’y a que quelques divergences, mais pas de fissures. Celui qui insiste sur l’existence de ces fissures peut toujours rêver. Le parti n’aura jamais de fissures », a-t-il encore ajouté, confiant.

Lire aussi
commentaires
Loading...