Hamadi Jebali: « Je refuse la violation de la constitution par le président de la République »

L’ancien chef du gouvernement nahdhaoui et candidat indépendant aux élections, Hamadi Jebali, a, dans un post publié sur sa page Facebook, exprimé son refus de ce qu’il a appelé « violation » de la constitution par le président de la République, Béji Caïd Essebsi, au sujet de la non-promulgation de la loi électorale.
« Je suis avec beaucoup d’inquiétude le choix de la présidence de la République, en ce qui concerne le refus de la promulgation de la loi électorale dans sa version amendée…Je rappelle que j’ai refusé l’amendement de la loi électorale à quelques mois des échéances électorales, étant donné que ceci aura des conséquences sur la transparence et la concurrence démocratique entre les différentes parties politiques. Mais, je refuse aussi la violation de la constitution par le président. La non-promulgation par le président de la République de la loi électorale dans les délais constitue un refus de sa part d’exercer ses fonctions et une violation de l’article 81 de la Constitution…a-t-il publié.
Rappelons que, le conseiller politique du chef de l’Etat, Noureddine Ben Ticha avait déclaré que BCE n’a pas paraphé les amendements apportés à la loi organique relative aux élections et référendums, votée par l’Assemblée des Représentants du Peuple le 18 juin 2019, parce qu’il refuse l’exclusion et les amendements taillés sur mesure pour certaines parties.

Lire aussi
commentaires
Loading...