Des précisions sur les médicaments périmés à l’hôpital de Kalaa Sghira

Suite à la diffusion des informations selon lesquelles des médicaments périmés auraient été saisis à l’hôpital de Kalaa Sghira (Sousse), la porte-parole du Tribunal de Première Instance de Sousse 2, Imen Hmida, a tenu à clarifier la situation.
S’exprimant sur Mosaïque FM ce vendredi 12 juillet 2019, elle a démenti cette version des faits. En réalité, selon la porte-parole, certains médicaments ont commencé à perdre de leur efficacité et leurs bienfaits médicaux. Et pour cause : les mauvaises conditions du stockage, causées par les coupures d’électricité. « La date de validité de ces médicaments n’a pas encore expiré. Les produits périmés ont été placés à part pour être détruits », a-t-elle précisé.
Pour sa part, le directeur régional de la Santé à Sousse, Sami Rekik, a aussi démenti les rumeurs. Rappelant, lui aussi, que les médicaments périmés étaient placés à part. « Les unités de la police judiciaire de Hammam Sousse se sont déplacées dans l’hôpital en question pour mener leur enquête. Elles ont saisi du matériel périmé de prise de sang, mais c’était le 29 mai dernier », a-t-il encore déclaré.

Lire aussi
commentaires
Loading...