Déclaration des biens : les non déclarés désormais privés du tiers de leurs salaires

L’Instance Nationale de Lutte contre la Corruption (INLUCC) poursuit sa chasse de ceux qui n’ont pas encore déclaré leurs biens. Son président, Chawki Tabib, a assuré que des mesures concrètes ont commencé à être appliquées à leur encontre. De fait, pour certains, qui sont au nombre de 20, des soustractions ont été imposées sur leurs salaires.
Le président de l’INLUCC a souligné, dans une déclaration sur Shems FM, que des plaintes seront déposées auprès du ministère public dans les 10 jours à venir. Elles viseront ceux qui n’ont toujours pas déclaré leurs biens, qu’ils soient dirigeants au sein de partis, dirigeant au sein d’une association, journaliste, etc.
A titre d’information, selon la loi, toute personne n’ayant pas déclaré ses biens se verra privée du tiers de son salaire.

Lire aussi
commentaires
Loading...