Décès de Béji Caïd Essebsi : Hafedh Caïd Essebsi promet « des vérités d’un gros calibre »

Dans un entretien accordé à l’hebdomadaire Acharaa Al Magharibi, le fils du président défunt, Hafedh Caïd Essebsi, est revenu sur le décès de son père. Le représentant légal de Nidaa Tounes a promis de parler des dernières heures vécues par l’ancien président de la République. « Je parlerai de son état de santé et de tout », a-t-il dit.
Mais pas seulement : Hafedh Caïd Essebsi a promis « des vérités d’un gros calibre ». « Le défunt a été élu par le peuple tunisien et ce dernier a le droit de savoir. Je n’ai pas quitté mon père depuis son premier malaise », a-t-il encore dit.
Le représentant légal de Nidaa Tounes poursuit en affirmant que l’ancien président a été transféré à l’hôpital Militaire de Tunis à 18h mercredi 24 juillet 2019, soit la veille de son décès. Son état de santé était pourtant normal selon son fils. « En ce jour, il m’a appelé et m’a parlé en me tenant la main. Il a formulé plusieurs demandes. J’ai su, de ce fait, ce qui allait se passer. J’ai senti que c’était l’heure des adieux et j’ai compris que c’était la fin », a déclaré Hafedh Caïd Essebsi.
D’autre part, le fils du président a annoncé qu’il allait récupérer le dossier médical de son père. « Ce que je peux dire : le président était en possession de toutes ses facultés mentales le matin du mercredi 24 juillet 2019. Il était conscient, mais physiquement fatigué. Il parlait comme d’habitude, à sa manière. Mais soudain, à 16h, les choses ont changé. Il est passé d’un état à un autre. C’était la Volonté de Dieu », a encore dit Hafedh Caïd Essebsi.

Lire aussi
commentaires
Loading...