Croissance économique : le FMI moins optimiste pour l’Afrique du Nord

Dans son dernier rapport publié dans la soirée du mardi 23 juillet 2019, le Fonds Monétaire International (FMI) s’est montré un peu moins optimiste concernant la croissance économique mondiale. Il estime, en effet, qu’elle devrait atteindre les 3,2% en 2019, En 2020, elle devrait connaître une légère amélioration : 3,5%. Ces prévisions vont légèrement en-deçà de ce que l’institution mondiale a prévu puisqu’elles sont inférieures de 0,1 point aux estimations établies en avril 2019.
Les pays développés ne devraient pas subir cette tendance baissière. De fait, selon le rapport du FMI, ils gagneront 0,1 point de croissance en 2019. Une tendance largement favorisée par les performances des États-Unis. Le PIB américain, en effet, devrait atteindre 2,6% selon l’institution mondiale, soit 0,3 point de plus par rapport à ce qui avait été prévu en avril dernier. Néanmoins, la consommation des ménages américains devrait ralentir, au même titre que les importations. Pour ce dernier point, c’est tout à fait logique, compte tenu de la guerre commerciale lancée par le président américain, Donald Trump, contre les ennemis jurés des États-Unis, à l’instar de la Chine. D’un autre côté, le rythme de croissance devrait ralentir le reste de l’année.
Dans ce même contexte, la Chine devrait connaître une croissance économique moins importante en 2019 : 6,2%, soit 0,1 point de moins que les prévisions d’avril 2019. Et une fois encore, ce sont les nouveaux droits de douane imposés par les États-Unis qui sont à l’oeuvre d’après l’institution internationale. Celle-ci évoque, également, « l’affaiblissement de la demande extérieure qui a aussi exercé une pression supplémentaire sur une économie déjà en plein ralentissement structurel ».
Concernant la zone du Moyen-Orient, de l’Afrique du Nord, de l’Afghanistan et du Pakistan, la croissance économique atteindra 1% en 2019 selon le FMI, pour bondir, par la suite, et atteindre 3% en 2020.

Lire aussi
commentaires
Loading...