Coïncidence entre la présidentielle et la rentrée scolaire : Hatem Ben Salem « irrité » par la décision de l’ISIE

Hatem Ben Salem, ministre de l'Education.

L’ISIE (Instance Supérieure Indépendante pour les Élections) a officialisé, dans la soirée du mardi 30 juillet 2019, le calendrier officiel des élections législatives et de la présidentielle anticipée. Cette dernière aura lieu, comme prévu, dimanche 15 septembre 2019 pour le premier tour.
Mais cette annonce n’a pas fait que des heureux. Le ministre de l’Éducation, Hatem Ben Salem, a appelé à prendre en considération le caractère « sacré » de la rentrée scolaire. Dans une intervention téléphonique sur Shems FM, il a affirmé qu’il était « gêné », voire « irrité », par la décision de l’ISIE au sujet de la date de l’élection présidentielle anticipée. « J’ai envoyé une correspondance au Chef du gouvernement pour trouver une solution. La date qui a été fixée ne fera que perturber la rentrée scolaire et cela provoquera de nombreux problèmes au ministère de l’Éducation, notamment au niveau des équipements et la préparation des établissements scolaires », a-t-il expliqué.
Le ministre de l’Éducation a appelé au dialogue et à ne pas imposer des décisions de la sorte. Il a rappelé, dans ce contexte, le rôle incarné par les établissements scolaires dans la réussite des élections étant donné qu’ils seront tous mis à la disposition de l’ISIE. « Il ne faut pas prendre des décisions sans concertations. En tant que ministère, le report d’une semaine de l’élection présidentielle nous conviendra », a ajouté Hatem Ben Salem.

Lire aussi
commentaires
Loading...