CAN2019: La Tunisie sort par la grande porte

Face au Sénégal, meilleure équipe africaine selon le classement de la FIFA, la Tunisie a su se mettre à l’hauteur de l’événement pour tenir tête aux Lions de la Teranga pendant 120 minutes, en menant un rude combat pour arracher son ticket pour la finale de la coupe d’Afrique des Nations.
Dans un match sous haute tension et à fort enjeu, les Aigles de Carthage ont été infortunés après avoir encaissé un but contre leur camp à la 100 e min. En Effet, c’est le gardien de la sélection nationale, Moez Hassan qui a tout simplement raté le cuir, le tapant sur son coéquipier Dylan Bronn, et offrant ainsi un but tout fait aux Lions de la Teranga.
Néanmoins, malgré cette élimination, les Aigles n’ont pas subi la pression sénégalaise. Ils étaient plutôt victimes d’une injustice totale de Tessama Bamlak qui les a mis dans une situation ubuesque. l’Arbitre éthiopien siffle un penalty très clair pour la Tunisie à la 115e min étant donné que le défenseur sénégalais avait touché le ballon avec sa main, sauf que la VAR en décide autrement. En effet, l »arbitre fait appel à la vidéo « sous pression »…pour vérifier la « faute originelle » et, après deux minutes de tergiversation, finit par annuler le penalty de l’égalisation pour la sélection nationale. Une scène hallucinante! Du jamais vu dans l’histoire du football.
En Afrique et à l’ère du Double Ahmed, la Var ne sert absolument à rien étant donné qu’elle est sélective et incohérente et elle n’est utile que pour influencer malhonnêtement le cours du jeu.

Wejden Jlassi 

Lire aussi
commentaires
Loading...