CAN 2019 : La VAR, vilain petit canard des quarts

Les acteurs des quarts de finale de la CAN 2019 sont connus depuis hier, mais un élément important risque de voler la vedette aux stars du ballon rond : la VAR, officiellement mise en place à partir de ces quarts de finale.

Pas de quarts sans VAR ! Alors qu’elle a fait trembler dernièrement les phases finales de la Coupe du Monde féminine et de la Copa America, la VAR ou arbitrage vidéo débarquera dès les quarts de finale de la CAN 2019.
L’arrivée de ce joueur un peu spécial sur la pelouse risque une nouvelle fois de faire couler beaucoup d’encre. La finale de la C1 entre le Wydad Casablanca et l’ES Tunis en est la preuve vivante :  la mise en place de ce dispositif met en jeu la crédibilité et la fiabilité de l’organisateur. Les images des marocains quittant le terrain en signe de protestation contre la VAR demeurent encore dans les esprits de chacun.
Il semblerait que cette technologie ne soit pas encore bien acceptée dans un continent comme l’Afrique où le football est avant tout une histoire de passion mais aussi de politique. Se fier à un dispositif technologique froid et inerte, peut être alors difficilement acceptable. Une solution pourrait être d’offrir de meilleures formations d’arbitres ou encore d’employer des experts homologués à l’utilisation de la VAR.
A cause de ce rapport conflictuel, le président Ahmad Ahmad  a fait le choix d’instaurer la VAR seulement à partir des quarts de finale.

 

 

Lire aussi
commentaires
Loading...