Avion libyen à Médenine : le pilote n’avait aucune intention de nuire selon Zbidi

L’affaire de l’avion de chasse libyen, atterri ce lundi 22 juillet 2019 à Beni Ghezaiel (gouvernorat de Médenine), continue de faire couler de l’encre. Le ministre de la Défense, Abdelkarim Zbidi, a été interpellé sur la question lors d’une séance d’audition organisée à l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) ce lundi.
Il a assuré que le pilote n’avait aucune intention de nuire. « Il [le pilote] s’est enfui de Libye. Il se trouvait à 70 km des frontières tunisiennes. L’avion était sujet de discorde entre les deux parties prenantes au conflit libyen. A priori, et je dis bien à priori, il n’y a qu’une seule personne au rang d’un colonel qui fait partie des forces du gouvernement d’union nationale [de Fayez Al Sarraj », a-t-il expliqué devant les députés.
D’autre part, le ministre de la Défense a affirmé que l’appareil ne disposait plus de kérosène. Il volait à une basse altitude, entre 500 et 600 mètres, ce qui a rendu difficile sa détection par les aéroports. L’avion, poursuit le ministre, a dû atterrir directement sur la route. La Garde Nationale a aussitôt pris l’affaire en main. « Le pilote s’est enfui de Libye car il était visé. Il n’avait aucune intention de nuire. Néanmoins, nous devons continuer à protéger nos frontières », a encore ajouté Abdelkarim Zbidi.

Sur le même sujet:

Avion libyen à Médenine : le pilote est entre les mains de la Garde Nationale

Lire aussi
commentaires
Loading...