Après ses insultes contre Béji Caïd Essebsi, l’extrémiste Wajdi Ghnim interdit de venir en Tunisie

Salir la mémoire d’un défunt ou dire du mal de lui est considéré parmi les actes les plus ignobles et les plus inqualifiables. Le prédicateur extrémiste Wajdi Ghnim s’est à nouveau distingué aujourd’hui et il a choisi de s’attaquer au président défunt de la République tunisienne, Béji Caïd Essebsi. Alors que de nombreuses personnalités ont choisi de rendre un vibrant hommage à notre président, le prédicateur, pour sa part, a choisi de l’insulter et de le dénigrer !
Pour Ghnim, Béji Caïd Essebsi est « un mécréant et il ne mérite pas la Miséricorde ». Inutile de revenir sur tous ses propos et de relayer son tweet honteux et scandaleux, ce sera lui donner trop d’importance. Soulagement éphémère ce soir : le Chef du gouvernement, Youssef Chahed, a décidé d’interdire l’accès au prédicateur extrémiste au territoire tunisien. C’est ce qu’a annoncé le porte-parole du gouvernement, Iyed Dahmani, dans une déclaration accordée à l’agence TAP ce soir.
Il faudra faire beaucoup plus contre ce pseudo musulman qui a toujours dénigré la Tunisie. En dénigrant Béji Caïd Essebsi qui vient de nous quitter hier, il a tout simplement dépassé les bornes. C’est aux autorités égyptiennes de prendre les dispositions nécessaires pour le recadrer comme il se doit. Les autorités tunisiennes peuvent aussi se mobiliser, en annonçant plus qu’une interdiction d’accès à notre territoire.

Lire aussi
commentaires
Loading...