Après le vol de sa chanson, Bendirman porte plainte contre Ennahdha

Le chanteur et compositeur tunisien Bayrem Kilani, plus connu sous son nom d’artiste, Bendirman, a décidé de porter plainte contre le parti Ennahdha qui a volé sa chanson phare « Ghenya lik », devenue un des chants patriotiques de la Tunisie et à laquelle plusieurs artistes ont participé.
Le parti islamiste s’est servi de cette chanson pour en faire l’hymne de sa campagne électorale des élections municipales partielles du Bardo.
Le parti islamiste ne s’est pas arrêté là, étant donné qu’il a bloqué l’artiste de sa page sur le réseau social Facebook, en supprimant ses commentaires à travers lesquels, il exige des excuses pour ce vol.
« Vous incarnez l’Etat, le pouvoir, et le ministère de tutelle, mais je vous promets que vous allez regretter cela. Je vous traînerai en justiceCe n’est pas parce que Rached Ghannouchi était présent à mon mariage que cela vous donnera le droit de voler ma chanson pour votre campagne électorale « a-t-il exprimé.
Il est à noter qu’à l’approche des élections, certains partis politiques se servent de certains symboles et chants patriotiques qui font partie de la mémoire du peuple à des fins politiques,  prouve encore une fois l’échec retentissant de ces politiciens et de leurs discours creux et stériles.
Qu’attendons-nous de partis politiques incapables de faire une campagne électorale respectable mais surtout légale, sans toucher aux symboles nationales ou aux produits des artistes engagés comme Bendirman.

Lire aussi
commentaires
Loading...