Algérie: Un député islamiste élu à la tête du parlement

Après la démission de Mouad Bouchareb, président de l’Assemblée populaire nationale, sous la pression populaire, les parlementaires de l’Assemblée populaire nationale (APN), réunis mercredi en séance plénière, ont élu mercredi Slimane Chenine, député d’Alger et président du groupe parlementaire d’une alliance formée par trois partis islamistes de l’opposition, pour remplacer Bouchareb à la tête de leur institution.
L’Algérie est rappelons-le, le théâtre d’un mouvement populaire de contestation inédit qui a poussé Abdelaziz Bouteflika à la démission le 2 avril, mais aussi le départ de tous les dirigeants ayant eu des responsabilités durant les 20 ans de sa présidence parmi lesquels figurent, outre Mouad Bouchareb, le chef de l’Etat par intérim Abdelkader Bensalah et le premier ministre Noureddine Bedoui. En l’absence d’une élection présidentielle, Bensalah reste à la tête de l’Etat grâce au soutien du chef d’état-major de l’armée en Algérie, Ahmed Gaïd Salah, faisant entrer le pays, ainsi dans un vide constitutionnel et ce en dépit de l’expiration du délai d’intérim.

Lire aussi
commentaires
Loading...