Algérie: 2000 hectares de végétation ravagés par les flammes et état d’urgence décrété

Les unités algériennes de la protection civile en coordination avec celles sécuritaires viennent de décréter l’état d’urgence suite à la prolifération sans précédent d’énormes incendies dans diverses régions du pays, rapportent plusieurs médias algériens et internationaux. Selon la même source, les interventions de la protection civile sont toujours en cours en vue de maîtriser les flammes ayant encerclé plusieurs villages et ravagé des dizaines de centaines d’hectares de végétation.
En effet, selon un bilan officiel communiqué par la conservation des forêts de la Wilaya de Tizi Ouzou, quelques 2000 hectares, entre forêt, maquis, broussailles et récoltes ont été dévorés par les flammes depuis le début du mois de juin dernier.
Selon des statistiques élaborées par la Protection Civile, le nombre d’incendies et d’hectares ravagés par les flammes pendant la première quinzaine du mois de juillet a été multiplié par Quatre: 559,5 hectares entre le 1er et le 15 juillet contre 150,5 hectares entre le 1er et le 30 juin.
Quant aux origines de ces feux, le conservateur des forêts cité par l’agence de Presse Algérienne TSA, n’exclu pas la piste criminelle. D’ailleurs ceci se confirme pour plusieurs incendies. 10 plaintes ont été déposés auprès de la justice à cet effet.

Lire aussi
commentaires
Loading...