À quand le départ de Néji Jalloul de l’ITES ?

Occupant la direction générale de l’ITES (Institut Tunisien des Études Stratégiques), Néji Jalloul n’a pas su tenir sa langue comme son poste l’impose, notamment lorsque le conflit entre le Chef du gouvernement, Youssef Chahed, et Hafedh Caïd Essebsi, avait atteint son paroxysme.
En juin dernier, Jalloul avait annoncé sa démission de Nidaa Tounes. Intervenant dans Houna Shems ce jeudi 11 juillet 2019, il explique sa décision par les pratiques de certains qui ne respectent pas l’éthique. « J’ai été enregistré en train de parler. Ceci m’a causé un problème avec une personne qui n’avait aucun lien avec Nidaa Tounes », a-t-il dit.
Quelle que soit la raison de sa démission de Nidaa Tounes, Néji Jalloul n’aurait-il pas dû démissionner de la direction générale de l’ITES ? Malgré l’importance de son poste, qui est rattaché à la présidence de la République, Néji Jalloul ne s’est pas privé de lancer des piques et des critiques qu’un directeur général de l’ITES ne devrait jamais prononcer, puisqu’il doit se conformer à une obligation de réserve. Autrement dit, Néji Jalloul n’a fait que profiter de sa position pour exprimer ses positions et ses opinions politiques. Il peut très bien le faire, car c’est l’un des principes fondamentaux d’une démocratie. Mais que ce soit fait en dehors des institutions de l’État qui sont, rappelons-le, déjà piétinées par la classe politique actuelle.

Lire aussi
commentaires
Loading...