1200 milliards d’arbres pour lutter contre le réchauffement climatique : pourquoi pas en Tunisie ?

Le réchauffement climatique est un phénomène naturel inéluctable. Selon les scientifiques, il est dû à l’effet de serre et, selon d’autres, aux rayons cosmiques qui bombardent constamment la Terre. L’activité humaine a plus ou moins boosté ce processus, et les conséquences sont là : des températures qui battent des records, la fonte des calottes glaciales, la perturbation de l’écosystème, etc.
Mais tout n’est pas perdu selon les scientifiques. Selon une étude publiée dans la revue Science, menée par Jean-François Bastin et Thomas Crowther de l’École Polytechnique Fédérale de Zurich (Suisse), la plantation de 1200 milliards d’arbre permettra d’absorber les deux tiers des 300 gigatonnes de dioxyde de carbone émis par les activités humaines depuis les années 1800.
Dans cette (belle) optique, les deux chercheurs ont appelé à augmenter la surface des forêts de 1 milliard d’hectares. Ils ont affirmé, sur France Info, qu’il était possible de démontrer qu’il s’agit de « la meilleure solution » pour faire face au réchauffement climatique. Les deux scientifiques ont profité de leur intervention pour dresser des chiffres qui font froid dans le dos. Les humains ont été la cause de la mort de 2900 milliards d’arbres sur les 5800 milliards que la Terre aurait pu abriter aujourd’hui. Il est impossible de replanter les 2900 milliards perdus, mais replanter 1200 milliards d’arbres est tout à fait envisageable selon les deux chercheurs.
On ignore s’il s’agit réellement d’une solution efficace, mais c’est une excellente perspective. Pourquoi ne pas s’y mettre en Tunisie ? Dans certains pays, les citoyens sont obligés de planter au moins un arbre. Dans nos villes tunisiennes, avec l’arrivée de l’été, on souffre non seulement des fortes chaleurs, mais aussi de la pollution de l’air. Et si les municipalités se mobilisaient pour contraindre chaque citoyen à planter un arbre ou deux ? Nous pourrons alors respirer un air plus pur, profiter d’une température plus supportable et, aussi, embellir nos villes.
A méditer.

Lire aussi
commentaires
Loading...