Vers la tarification du carbone en Tunisie?

Jeudi 13 juin, le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et l’Agence nationale pour la Maîtrise de l’Énergie (ANME) s’apprêtent à  dévoiler leur projet « Appui à la tarification carbone pour la mise en œuvre de la NDC et la transition bas carbone en Tunisie » autour d’un atelier de démarrage qui se tiendra dans un hôtel à Gammarth.

Le projet relève d’une initiative de la Banque mondiale « Partnership for Market Readiness » qui manifeste sa volonté de donner à la Tunisie l’opportunité de mettre en place  la taxe carbone. Le «Partnership for Market Readiness »  est un programme d’assistance technique et financière destiné aux pays émergents afin qu’ils puissent élaborer la mise en place des instruments de tarification du carbone.  Cette mesure pourrait  devenir un vecteur déterminant dans le renforcement des politiques nationales d’atténuation et dans la mise en œuvre de la contribution nationale déterminée (NDC) de la Tunisie à l’accord de Paris où elle s’était engagée volontairement à réduire de 41% son intensité carbone d’ici 2030 par rapport à 2010.
La tarification du carbone est un levier de dissuasion des politiques publiques visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre (G.E.S). Elle s’applique en général dans les secteurs diffus comme le transport et le bâtiment.  Face à l’urgence climatique, cette mesure tarifaire –  recommandée par le dernier rapport du GIEC (Groupe Intergouvernemental de l’Évolution du Climat) à l’horizon 2050 – motive les investisseurs à se diriger vers des technologies à bas carbone comme le sont les énergies renouvelables. La taxe carbone s’applique autour de différents critères de politique publique à l’instar de la dépendance vis à vis des énergies fossiles, du poids de l’énergie dans l’économie nationale ou des ambitions climatiques .
Pour le lancement de l’action un Atelier de Démarrage sera proposé afin d’exposer les nouvelles initiatives, de partager des expériences internationales autour de la modélisation des impacts économique de la transition écologique, des subventions énergétiques et de l’instauration de la taxe carbone. Seront présents pour le lancement Mr le représentant résident adjoint du PNUD Tunisie, Mr le directeur général de l’ANME, les principaux acteurs  du secteur de l’énergie en Tunisie ou concernés par la mise en œuvre des Accords de Paris ainsi que les premiers responsables des institutions financières en Tunisie.
De cette mobilisation, les organisateurs espèrent pouvoir transmettre les enseignements concernant la politique énergétique en Tunisie et la la possibilité pourquoi pas d’esquisser des premières réformes structurelles en tirant des leçons des précédents expériences internationales sur la taxe carbone.

Lire aussi
commentaires
Loading...