Sofiene Zaag : « les sécuritaires sont bien au-dessus des commentaires du président de la CAF »

Beaucoup de réactions ont été formulées suite à l’annonce de la Confédération Africaine de Football (CAF) relative au match opposant l’Espérance Sportive de Tunis (EST) et Al Wydad de Casablanca. La CAF a, en effet, remis en question la sécurité du stade de Radès. Pour le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Sofiene Zaag, les unités sécuritaires sont bien au-dessus des commentaires du président de la CAF, Ahmad Ahmad. « Si ces allégations étaient vraies, l’arbitre n’aurait jamais donné le coup d’envoi de la rencontre », a-t-il déclaré sur Mosaïque FM ce jeudi 6 juin 2019.
Rappelons que le très controversé président de CAF, Ahmad Ahmad, a été interpellé, ce jeudi à Paris. Il est accusé, selon les informations disponibles, de corruption et d’avoir commis des infractions financières.

Sur le même sujet :

Urgent: Interpellation du président de la CAF à Paris

Lire aussi
commentaires
Loading...