Sidi Bouzid : des tonnes de pêches jetées dans les poubelles !

Après les abricots, c’est au tour des pêches plates d’être jetées dans les ordures, et c’est encore pour la même raison : une production abondante ! A Regueb, relevant du gouvernorat de Sidi Bouzid, les agriculteurs ont déploré la baisse des prix des pêches plates en raison de la surproduction, ce qui les a contraints à jeter ces précieux fruits dans les poubelles. Le même sort a été réservé aux melons et aux pastèques pour les mêmes raisons.
Les agriculteurs ont, dans ce contexte, appelé le gouvernement à intervenir afin d’exporter le surplus de production vers l’étranger. Ils veulent aussi mettre en place des usines pour transformer ce surplus en boissons ou produits d’entretien.
Des tonnes de fruits ont été jetés comme nous pouvons le voir sur les photos. Pourquoi ne pas distribuer ces surplus aux pauvres ? D’un autre côté, le prix du kilogramme de pêche est élevé puisqu’il avoisine les 3,500 TND dans nos supermarchés. Bien entendu, il faut examiner ce qui se passe au niveau des circuits de distribution où des spéculateurs font gonfler ces prix pour le consommateur final. C’est tout un système à contrôler et c’est, une fois encore, la même problématique sur laquelle l’Etat doit se pencher.

Lire aussi
commentaires
Loading...