Salma Elloumi, présidente d’un énième parti qui veut rassembler la famille centriste

L’ancienne nidaïste et cheffe du cabinet présidentiel à Carthage, Salma Elloumi, a été désignée présidente et représentante légale du nouveau mouvement Amal Tounes qui découle, rappelons-le, de Nidaa Tounes. C’est ce que nous avons pu lire dans le quotidien Le Maghreb dans son édition de ce dimanche 30 juin 2019.
Le secrétariat général sera assuré par Amna Mansour Karoui. « Notre but est le même que celui que nous avons affiché avec Nidaa Tounes : rassembler la famille centriste et les nidaïstes », a déclaré Salma Elloumi.
Ainsi, l’ancienne cheffe du cabinet présidentiel s’est inscrite, peut-être malgré elle, dans la même démarche des autres partis qui se veulent eux aussi rassembleurs de la famille centriste : Tahya Tounes, Machrou3 Tounes et bien d’autres. On rappelle, aussi, qu’ils découlent tous de Nidaa Tounes. D’ailleurs, Salma Elloumi s’était rapprochée du clan de Hammamet de Nidaa Tounes (Sofiene Toubel), pour ensuite quitter ce clan et fonder Amal Tounes. Ce dernier, soulignons-le, regroupe justement les nidaïstes de Hammamet. Combien de Nidaa y a-t-il désormais et combien de rejetons ? On ne sait plus où donner de la tête avec cette sauce. A force de vouloir « rassembler » la famille centriste, on est plutôt en train de l’éparpiller.

Lire aussi
commentaires
Loading...