Répression au Soudan : le bilan du sit-in pacifique s’alourdit

Le bilan de la « dispersion » du sit-in pacifique devant le siège de l’armée soudanaise à Khartoum s’est alourdi : on compte désormais 60 morts selon la commission de médecins formée suite au drame. Dans une lettre diffusée sur la télévision officielle à l’occasion de l’Aïd Al Fitr ce mercredi 5 juin 2019, le président du conseil militaire, Abdelfattah Borhène, a est revenu sur un fait historique comparable : « Le soulèvement de décembre 2018, où des personnes sont tombées, a conduit à l’éviction du président Omar El-Bechir par l’armée et à son arrestation en avril 2019 », et d’ajouter : « nous sommes disposés à transférer le pouvoir au gouvernement élu. Au Conseil militaire, nos mains sont tendues pour négocier au sujet de ce qui porte sur l’intérêt de la nation ».

Sur le même sujet :

Soudan: Plus de 35 morts dans la répression d’un sit-in pacifique

Lire aussi
commentaires
Loading...