Les collecteurs et recycleurs des métaux non ferreux face aux difficultés  des procédures douanières

Sous la tutelle de la Confédération Nationale des Entreprises Citoyennes de Tunisie (CONECT), le Groupement Professionnel des collecteurs et recycleurs des métaux non ferreux organise ce Jeudi 27 Juin 2019 une conférence de presse pour débattre des difficultés  douanières rencontrées par le secteur des métaux non ferreux.
En effet et en dépit du grand potentiel d’exportation, ce secteur fait face depuis le mois de février 2019 à de grandes difficultés liées à l’interdiction brusque, émanant de la Douane, d’exporter un nombre considérable de containers.
Cette  interdiction a engendré un arrêt total des exportations.
Le Groupement professionnel des collecteurs et recycleurs des métaux non ferreux estime  cette mesure à l’encontre de la politique générale du pays qui  recherche à travers ses multiples recommandations  à promouvoir les exportations en vue d’équilibrer la balance commerciale.
Offrant plus de 150 000 emplois directs et indirects, les entreprises opérant dans le secteur de la  collecte et du recyclage des métaux non ferreux se trouvent aujourd’hui dans l’obligation de procéder à des licenciements en raison du blocage de leur activité d’exportation, ce qui se répercutera négativement sur le climat social.
Par ailleurs , ce secteur a connu depuis le mois de février des pertes colossales dont le montant est à ce jour estimé à près de 750 millions de dinars convertibles, soit le total des recettes d’exportations pour la période mentionnée.
Hormis ces pertes considérables, qui vont en augmentant, les entreprises opérant dans ce secteur risquent également de se retrouver face à des problèmes de non respect de leurs engagements contractuels avec leurs clients, dont la plus importante clause stipule que les livraisons doivent se faire auprès des bourses internationales. Chose qui n’a donc pas été honorée depuis presque 5 mois.
Il est également à préciser que la trésorerie de ce secteur enregistre à ce jour un manque à gagner au niveau de ses taxes d’un montant avoisinant les 70 millions de dinars.

Lire aussi
commentaires
Loading...