Le droit de savoir !

Depuis un peu plus de 24 heures, libre cours a été laissé à toutes sortes de supputations et d’interprétations hasardeuses à propos de la santé du plus haut responsable de notre pays, en l’occurrence le président de la République et chef suprême des forces armées.
Aucun communiqué officiel ni bulletin médical n’est venu répondre aux interrogations des citoyens, démentir les bobards et rumeurs les plus fantaisistes et rétablir la vérité sur l’état de santé réel du Chef de l’Etat.
Pire encore, deux conseillers du président de la république se sont contentés de publier des posts sur leurs comptes personnels Facebook. La porte parole de la présidence nous dit que « l’état de santé du président de la république Beji Caïd Essebsi est actuellement stable« , ajoutant qu’il se trouvait « à l’hôpital militaire pour des examens de routine » tout en n’omettant pas de remercier ceux qui l’avaient appelée pour vérifier l’information.
Le second conseiller utilisera le même canal de transmission pour assurer que « le chef de l’Etat s’est rendu à l’hôpital militaire pour faire quelques analyses suite à un petit malaise« , nous gratifiant d’un « tout va bien grâce à Dieu« .
Entre les deux posts, une légère différence, le premier parle « d’examens de routine« , le second parle de « petit malaise« , ce qui n’est pas sans alimenter encore plus les supputations sur l’état de santé du président. Un minimum de coordination et de cohésion dans le cas d’espèce est nécessaire.
Sauf que les proches de BCE ont décidé de se cloîtrer derrière un silence pesant sur les raisons réelles qui ont amené à l’hospitalisation de BCE, qui, et il n’y a pas lieu de vérifier, se trouve toujours dans l’institution médicale militaire.
Le peuple a droit de savoir, il a droit à la vérité et cette dernière ne peut être dite que par ceux qui ont en charge le président : ses médecins traitant. Un bulletin sur l’état de santé du président est une extrême urgence pour faire taire les mauvaises langues. Le pays ne s’en sentirait que mieux.
Dans les pays démocratiques qui respectent leurs citoyens,  c’est ce qui se fait. Qu’attendons-nous pour suivre cet exemple?
Pour notre part nous prions pour que tout aille bien pour le chef de l’Etat et qu’il soit en bonne santé.

Lire aussi
commentaires
Loading...