L’ambassadeur de France en colère contre la décision de la CAF

L’ambassadeur de France, Olivier Poivre d’Arvor a, dans un post publié ce jeudi 06 juin 2019, sur sa page Facebook dénoncé la décision de la CAF pour faire rejouer le match de la finale de la ligue des champions africaine qui avait opposé l’Espérance sportive de Tunis au Wydad de Casablanca au stade de Radès.
Une décision justifiée par les conditions de sécurité et d’organisation qui « n’ont pas été respectées », selon l’instance africaine controversée.
« Ce matin, l’ami Tarek, est franchement en colère. Noeud papillon de l’Espérance autour du cou, il est très heurté, en tant que Tunisien, par la décision de la CAF, annoncée qui plus est le jour de l’aïd, non seulement de faire rejouer le match contre le Widad, mais surtout par la mise en cause de la sécurité dans le stade de Radès lors de la finale de la Ligue africaine des champions.
Je m’associe pleinement à sa protestation, pour avoir été présent avec lui ce soir là, avoir constaté dans l’enceinte du stade et en dehors, la qualité du maintien de l’ordre, le travail exemplaire des forces de sécurité tout comme la conduite bienveillante du public. Dire que la Tunisie n’est pas sûre, c’est un mauvais et très injuste procès. Obliger les Sang et Or à rejouer une finale gagnée chez eux et à le faire « en terrain neutre » comme si Tunis n’en était pas digne, c’est une offense faite à la souveraineté territoriale d’un grand club de football. Vive l’Espérance et vive la Tunisie!« a-t-il écrit.

Lire aussi
commentaires
Loading...