La CONECT lance son programme de lutte contre la concurrence déloyale et le commerce illicite

L’économie tunisienne vit une prolifération du  commerce illicite et le secteur informel depuis 2011.
En ce sens nous rappelons que le secteur informel a dépassé plus de 50% du PIB du pays (Source INLUCC). La contrebande continue de s’insérer dans toutes les strates de la société et 70% de la population la consomme directement ou indirectement (source INC). 85% sont affaiblies par cette concurrence déloyale et 70% d’entre elles sont tentées de frauder pour survivre, entrainant chaque année un manque de recettes fiscales conséquentes pour l’état. Des consommateurs tunisiens préfèrent acheter des contrefaçons pour leur prix bas, sans se soucier des risques sécuritaires et sanitaires qu’ils prennent.
Partant de ce contexte alarmant, le syndicat patronal CONECT a décidé de réagir énergiquement à travers son  Centre ACTIONS, soutenu par la World Anti-Illicit Trafficking Organization (WAITO), pour être une force de propositions en matière de lutte contre le commerce illicite et la concurrence déloyale.
Face à la prolifération des filières impliquées dans les multiples trafics constatés en Tunisie et à la dangerosité des produits affectés, la formation, la sensibilisation et l’application rigoureuse de la loi contribuent à réduire ces agissements. Dans ce contexte, de nouvelles solutions parajudiciaires, développées autour du principe de Marquage d’autorité, peuvent contribuer à réduire la contrefaçon, la contrebande, la concurrence déloyale et assurer la sécurité des consommateurs.
Grâce à cette solution  innovante, la collaboration du secteur privé et public permettra d’optimiser les missions des autorités (douane, police, répression des fraudes, justice) en matière de qualité, de conformité des produits fabriqués.
Le déploiement à tous les secteurs de ce principe de Marquage d’autorité, tel que présenté lors de la conférence de presse tenue le 27 Juin 2019 au siège de la CONECT, contribuera par ailleurs à l’élaboration de nouvelles solutions de lutte contre les infractions et les atteintes aux droits en matière d’innovation industrielle, commerciale, sociétale, sécuritaire et sanitaire.
Il permettra d’envisager la contribution à la mise en œuvre d’une politique de prévention et de dissuasion techniques fondée sur des bases légales, mettant l’Etat au cœur de ses prérogatives régaliennes de protection de son économie et de sa population.
C’est ce programme citoyen que la CONECT et son Centre ACTIONS chargé de la lutte contre la concurrence déloyale comptent mettre en place dans les prochaines années, en collaboration avec les instances nationales et internationales.

Lire aussi
commentaires
Loading...