Kairouan : le favoritisme qui passe mal dans un établissement de santé ! (Priorité aux enfants des agents. Merci)

Une drôle d’affiche avait été accrochée à la porte de la section pédiatrie d’un établissement sanitaire à Kairouan : « priorité aux enfants des agents de la santé. Merci », peut-on y lire. L’indignation des citoyens était totale, et on ne peut peut que les comprendre face à un tel favoritisme. Sur les réseaux sociaux, les condamnations ont aussi plu. Intervenant sur Jawahra FM ce mercredi 19 juin 2019, le délégué régional de la Santé à Kairouan, Sami Rekik, s’était montré plutôt laconique pour expliqué ce qui s’était passé.
« Le papier est resté accroché pendant 3 jours. Nous l’avons retiré dès que nous l’avons repéré. Il s’agit d’un effort personnel de la part du responsable en question. Il s’était sans doute dit que les enfants des agents du secteur doivent jouir des privilèges. Il ne s’agissait pas du service des urgences. Néanmoins, c’est un agissement qui va à l’encontre des principes de la Constitution. Nous prônons l’égalité entre tous », a-t-il déclaré, ajoutant que toutes les dispositions ont été prises dans le cadre de cette affaire, sans les préciser.

Lire aussi
commentaires
Loading...