Journée Internationale des Océans : Agir localement

         Chaque année le 8 juin le monde met à l’honneur la protection des océans. En cette année qui a vu se multiplier les marches pour le climat et se développer la campagne mondiale « Play it Out » contre la pollution par le plastique et ses dommages irréversibles vis à vis des ressources maritimes partout à travers le Globe, l’Association « LBL die Grünen » de Tunis a décidé elle aussi d’agir à son échelle.

Si vous vous êtes promenés samedi 8 juin à la Goulette dans la Banlieue Nord de Tunis, certainement avez vous remarqué un groupe d’élèves s’affairant à ramasser les déchets. Cette action a été menée à l’initiative du Club écologique LBL die Grünen (Les Berges du Lac, die Grünen signifiant « les verts » en allemand) et menée par Camy Mathlouthi, professeure d’allemand au Lycée des Berges du Lac et présidente de l’association Pour une Tunisie propre et verte. Un engagement de la part des lycéens et de leurs accompagnateurs, encouragé et souligné, mais insuffisant face à l’immensité des déchets jonchant mers et océans comme le témoigne Camy Mathlouthi elle même : « Les élèves du Lycée les Berges du Lac ont nettoyé une partie de la plage de la Goulette, En vérité ça demande une centaine de personnes pour la rendre clean ».

La prof encourage donc tout un chacun à prendre part, l’année prochaine, à la Journée Mondiale de l’Océan mais aussi au quotidien. Ce rendez vous a été décidé lors du  Sommet de Rio en 1992 dans l’espoir de sensibiliser le grand public à une meilleure gestion des océans et de la richesse des ressources halieutiques. Il n’en reste pas moins que selon les Nations Unies chaque année se sont près de 13 millions de tonnes de plastiques sont rejetées dans les océans, causant la mort de 100 000 animaux marins.
Le Sécrétaire général de l’ONU, António Guterres, à lancé un appel aux hautes institutions : « J’exhorte les gouvernements, les organisations internationales, les entreprises privées, les collectivités et les individus à défendre l’égalité des sexes et les droits des femmes et des filles. C’est à ce prix que nous pourrons relever les défis de l’océan. »

En attendant la prochaine grande conférence des Nations Unies qui aura lieu en 2020 à Lisbonne, sous le thème « Océans intensification de l’action fondée sur la science et l’innovation aux fins de la mise en œuvre de l’objectif n°14: bilan, partenariats et solutions« .
L’exemple de Camy Mathlouthi et des jeunes qui l’accompagnent est à méditer.

 

 

 

 

 

Lire aussi
commentaires
Loading...