Infractions économiques : une sanction de 800 000 TND infligée à une grande surface

Après la fin de Ramadan, il est désormais temps, en termes d’infractions, de faire le bilan. Intervenant dans La Matinale de Shems FM ce mardi 4 juin 2019, le directeur général de la concurrence et des investigations économiques au sein du ministère du Commerce, Yasser Ben Khelifa, a indiqué que le nombre d’infractions a augmenté de 24 points durant le Mois Saint de cette année, comparé à à celui des précédentes années.
Au total, 11 200 infractions ont été enregistrées suite aux 81 000 inspections effectuées par brigades d’inspections. Dans ce même contexte, 8750 infractions relatives à la transparence des transactions ont été recensées (accapareurs et vente à des prix illégaux). On compte, selon le responsable, 200 infractions relatives à l’hygiène et à la qualité des produits. 450 autres infractions sont relatives aux produits subventionnés.
Des sanctions ont été appliquées à l’encontre des auteurs de ces infractions selon le directeur général de la concurrence et des investigations économiques. Ainsi, 92 décisions de fermeture de commerces ont été prises. 118 boulangeries ont été fermées. 40 commerçants ont été interdits de s’approvisionner en huile végétale subventionnée, et pas que : 75 boulangeries ont été interdites de s’approvisionner en farine.
Par ailleurs, le directeur général de la concurrence et des investigations économiques a indiqué que des unités d’emballage de l’huile végétale ont été fermées. « Des sanctions financières ont été infligées à quelques grandes surfaces, dont l’une d’entre-elles a écopé d’une amende de 800 000 TND. Des propositions de fermeture de certaines grandes surfaces ont été formulées également. Des sanctions judiciaires ont aussi été infligées », a-t-il encore expliqué au micro de Hamza Balloumi.

Lire aussi
commentaires
Loading...