Inconsolable depuis la mort de sa famille dans l’attentat de Nice, un Tunisien décède

L’attentat de Nice survenu le 14 juillet 2016 sur la promenade des Anglais, était une véritable tragédie qui a brisé des dizaines de familles dont celle de Tahar Mejri, un Tunisien qui a perdu sa femme et son fils de quatre ans. Trois ans après le drame, endeuillé et inconsolable, Tahar Mejri s’est éteint à son tour à l’âge de 42 ans.
« Mourir d’aimer… C’est avec une grande tristesse que nous vous annonçons le décès de Tahar Mejri 42 ans, papa de Kylan Mejri décédé le 14 juillet 2016.
Toutes nos pensées, notre affection et notre soutien à sa compagne Rachel qui malgré tout son amour n’a pas réussi à le sortir de son indicible souffrance. » Ainsi l’association Mémorial des Anges a annoncé, jeudi, la mort de Tahar Mejri et rendu hommage au 86 victimes de l’attentat.
Notons qu’une enquête a été ouverte pour déterminer  les circonstances exactes de la mort de ce père de famille. Pour les proches du quadragénaire, il lui était de plus en plus difficile de vivre avec cette inguérissable souffrance et son état psychologique allait de mal en pis. « Il n’allait pas bien. J’ai tout fait pour apaiser ses souffrances. Je n’ai pas réussi…Ces derniers temps, je l’ai senti fatigué. La semaine dernière, il m’a dit : ‘Rachel, j’ai fait un rêve. Olfa (ndlr : sa femme décédée) m’a téléphoné. Elle dit que Kylan pleure son papa, qu’elle ne peut plus le tenir. Qui’il faut que je vienne«  », a affirmé sa nouvelle compagne aux médias français.

Lire aussi
commentaires
Loading...