Hausse des honoraires des médecins : l’ODC menace de porter plainte

La hausse de la fourchette des honoraires des médecins a attiré les foudres des citoyens tunisiens qui ont jugé l’annonce du Conseil National de l’Ordre des Médecins injuste. Pour sa part, l’Organisation de Défense des Consommateurs (ODC) a aussi condamné la hausse des honoraires.
Dans un communiqué publié ce vendredi 14 juin 2019, elle considère la nouvelle fourchette comme « illégale » pour le cas des médecins et établissements de santé affiliés à la CNAM (Caisse Nationale d’Assurance Maladie). Dans ce contexte, l’ODC a appelé revenir sur cette hausse illégale, brandissant la menace des poursuites judiciaires. Elle a appelé, de plus, la CNAM à réagir dans le cadre de la la loi.
A titre de rappel, la fourchette des honoraires a augmenté de 10 TND pour les généralistes (de 35 à 45 TND). La hausse est de l’ordre de 20 TND pour les spécialistes (de 50 à 70 TND). La fourchette des prix est à consulter via ce lien.
Par ailleurs, dans une déclaration à Réalités Online, le secrétaire général du Conseil National de l’Ordre des Médecins, Docteur Nazih Zghal, a rappelé que l’augmentation est appliquée tous les 3 ans et que plusieurs facteurs ont été pris en compte pour la calculer : l’inflation, la hausse des charges d’un cabinet, les loyers, les prix du carburants, etc.
Dans une ce même contexte, une source au sein du ministère de la Santé nous a précisés que la hausse de la fourchette des honoraires ne relevait pas de la compétence du département de la Santé. Pas sûr que toutes ces explications puissent convaincre les citoyens qui sont, rappelons-le, déjà alourdis par une hausse des prix générale dans tous les domaines.

Sur le même sujet :

Les causes de la hausse des honoraires des médecins

Lire aussi
commentaires
Loading...