Gouvernement : vers un remaniement partiel ?

Sur la scène politique, de nombreux acteurs soufflent le chaud et le froid et récemment, c’est Sigma Conseil qui le fait, avec ses récents sondages controversés. Ennahdha a décidé de joindre sa pierre à l’édifice, même si le parti a l’habitude de le faire.
Dans une déclaration sur Shems FM ce mardi 25 juin 2019, Rached Ghannouchi, président du parti, a évoqué la possibilité d’un remaniement ministériel partiel, mais tout en excluant un remaniement complet. « La question n’est pas à l’ordre du jour. Il sera, peut-être, question de rationaliser le gouvernement. Il existe une possibilité d’un remaniement restreint et celle du remplacement d’un nombre réduit de ministres », a-t-il déclaré.
Rares sont les fois où nous avons vu le président d’Ennahdha parler dans le vide. Même si ses relations avec le Chef du gouvernement, Youssef Chahed, semblent être moins cordiales qu’avant depuis l’émergence de Tahya Tounes, Ennahdha conserve un rôle décisif dans la continuité du gouvernement. Quels sont les ministres qui seraient visés ? On pourrait penser qu’Omar El Behi, ministre du Commerce, pourrait être remplacé. D’ailleurs, sa démission est réclamée par plusieurs agriculteurs depuis la crise de l’exportation des abricots. Son bilan, objectivement, est plutôt mitigé : entre pénurie de produits (lait, œufs, tomates, etc.) et hausses vertigineuses des prix.
Par ailleurs, le poste de ministre de la Santé est toujours vacant depuis le départ d’Abderraouf Cherif. L’intérim est actuellement assurée par Sonia Bechikh Ahmed, ministre des Sports et de la Jeunesse.

Lire aussi
commentaires
Loading...