Arrestation d’une tunisienne recherchée par l’Interpol

Les unités sécuritaires algériennes au poste frontalier de Bouchebka ont procédé à l’arrestation d’une jeune femme tunisienne âgée de 34 ans, recherchée par l’Interpol. Ce sont les autorités émiraties qui avaient lancé un avis de recherche à l’encontre de la jeune femme auprès de l’Interpol. Selon les premiers éléments rapportés par le journal algérien Annahar, lors de son interrogatoire, la jeune femme a nié être impliquée dans quelconque affaire ni en Tunisie ni à l’étranger. Elle a fait savoir qu’elle était installée depuis 2013 et jusqu’au 2018 dans deux pays du Golfe, à savoir les Emirats Arabes Unis et le Qatar et ce, en toute légalité. Elle a indiqué que durant cette période, elle avait travaillé au profit de plusieurs entreprises privées et étatiques.

La jeune femme a ajouté qu’elle était la fiancée d’un ressortissant jordanien installé aux EAU. Toutefois, elle a fini par rompre cet engagement suite à une série de disputes. C’est en ce moment là, que son ex-fiancé l’a menacée de porter atteinte à sa réputation. Il est allé jusqu’à falsifier un contrat de mariage.

Selon elle, ce contrat a été annulée par la justice tunisienne.

Lire aussi
commentaires
Loading...