Un militant algérien meurt après deux mois de grève de la faim

Le militant algérien des droits humains et de la cause mozabite, Kamel Eddine Fekhar, arrêté depuis le mois de mars dernier pour atteinte aux institutions de l’Etat, est décédé mardi 28 mai 2019 à l’hôpital de Blida après deux mois de grève de la faim, rapportent des médias locaux et internationaux. Selon la même source, citant l’avocat du défunt, ce dernier était en grève de la faim depuis la date de son incarcération, soit le 31 mars dernier.
L’avocat a annoncé avoir décidé de poursuivre les magistrats et le personnel de l’hôpital de Ghardaïa pour non assistance à une personne en danger. Selon lui, son client était détenu dans des conditions inhumaines au pavillon carcéral de l’hôpital de Ghardaïa.

Lire aussi
commentaires
Loading...