Plus de transaction en liquide au-delà de 5000 TND

Intervenant sur Shems FM ce lundi 20 mai 2019, la directrice générale des études et de la fiscalité, Sihem Namssia, est revenue sur l’article 49 de la Loi de Finances 2019, relatif à la rationalisation des transactions au comptant. L’objectif, selon la responsable, est de lutter contre la contrebande, le terrorisme et l’économie parallèle.
Il s’agit, de ce fait, de limiter les transactions en liquide : les sommes dépassant les 5000 dinars ne seront plus réglées de la sorte. Il existe, d’un autre côté, des cas spécifiques. D’après la directrice générale, ils concernent les contrats signés avant le 1er juin 2019. Ces transactions ne sont pas concernées par l’article 49 de la Loi de Finances 2019.
Toute infraction est passible d’une amende équivalant à 20% du montant de la transaction.

Lire aussi
commentaires
Loading...