Mesure d’audience: de la confusion à la dérive

Les Ramadans se suivent et se ressemblent. Alors que la guerre du mois Saint bat son plein dans l’arène des médias, les doutes planent toujours sur les résultats du calcul d’audiences. Explications. Royaume de l’audimat. Deux instituts, deux méthodes : Médiascan opte pour le face à face dans les grandes agglomérations. Sigma Conseil procède par consultations téléphoniques sur tout le territoire du pays. Toutefois, ces bureaux ne font que valser toute notion de cohérence. «Je n’ai pas l’habitude de parler Audimat, mais voir un tel écart entre les chiffres de Médiascan qui classe « L’affaire 460 » en première place et les chiffres de Sigma Conseil qui le classe à la 8ème avec plus de 40 points d’écart me laisse perplexe… Qui croire ? Quelqu’un a-t-il une explication logique ?» s’était ainsi interrogé l’acteur Néjib Belkadhi, au début du mois de Ramadan.
La bataille des audiences. Souvent présent sur les plateaux de la chaîne Elhiwar-Ettounsi en qualité de chroniqueur, le directeur de Sigma Conseil, Hassan Zargouni est accusé de mettre ses chiffres au service de la chaîne dirigée par Sami Fehri. Ainsi, la chaîne privée Attessia lui a adressé une mise en demeure lui intimant de ne plus citer son nom dans ses mesures d’audience. Cet épisode n’est qu’une bataille dans une longue guerre. D’ailleurs, Hassan Zargouni n’est pas allé de main morte pour répondre à ces accusations. Il va même jusqu’à taxer les dénonciateurs de la neutralité de ses chiffres d’ignorants à travers un verset du Saint Coran. «Sont-ils égaux, ceux qui ont reçu la science et ceux qui ne l’ont point reçue?», a-t-il posté sur son compte Facebook.
Youtube. Face à ce spectacle, la mesure de l’audience en ligne a été relancée. Cependant, le processus derrière le calcul de ces chiffres pourrait aussi être biaisé. Un faux trafic réalisé à travers des visites générées par des robots amplifiera le nombre de visionnages face à l’audience réelle créée par les vrais internautes. Peut-on mettre fin aux polémiques à répétition sur la mesure d’audiences et communiquer des chiffres certifiés ?
Régulation. Les bureaux de sondage ont montré que la vie à deux n’était pas possible. De ce fait, réguler le secteur de mesure d’audiences constitue une urgence. Inspiré du modèle français et composé des membres de la Haica, des professionnels des médias, des représentants des annonceurs et des experts en statistique, un institut indépendant de mesure d’audience devrait voir le jour.
Ainsi, tous ces acteurs peuvent disposer de chiffres fiables. Mais que dit-on à la régulation du secteur ? Pas aujourd’hui.

Meher Hajbi

Lire aussi
commentaires
Loading...