Marzouki: »On va combattre la corruption comme Daïmi et pas comme Chahed »

En marge de la conférence de presse tenue mercredi 22 mai, au cours de laquelle il officialise sa candidature à la présidentielle et annonce son alliance avec le mouvement Wafa de Abderraouf Ayadi, Moncef Marzouki n’a pas manqué l’occasion de tirer à boulets rouges sur le gouvernement. « Ce système a mené le pays à la faillite économique, politique et sociale. On en a marre des promesses. L’alliance de Wafa et d’Al Harak est une nouvelle alternative pour récupérer le prestige de l’Etat, préserver les ressources naturelles du pays, et mener à bien la lutte contre la corruption. Nous allons combattre la corruption avec les techniques de Imed Daïmi et non pas avec celles de Youssef Chahed« a-t-il prétendu.
Il parait que l’ex-président provisoire de la République avait oublié que son camarade du parti est lui-même au cœur d’un scandale de corruption. Marzouki fait semblant d’oublier que les frères Daïmi sont suspectés par la Ctaf de blanchiment d’argent et de financement de terrorisme sous le couvert d’actions humanitaires.
Marzouki et ses « chers » camarades d’Al Harak ont tendance à voir la paille dans l’œil du voisin mais pas la poutre dans le sien.

Lire aussi
commentaires
Loading...