« Le Front Populaire est en pleine grande crise », selon les députés démissionnaires

Le désenchantement est complet au Front Populaire depuis un certain temps. Les tentatives de nouer le faisceau des ambitions de ses dirigeants ont échoué. Ces derniers se trouvent désormais désarmés et empêtrés dans leurs propres contradictions.
Dans un communiqué rendu public, les députés démissionnaires du bloc parlementaire du Front Populaire se sont attardés sur les raisons de leur démission collective. Les élus démissionnaires accusent certaines parties qui tentent de s’accaparer du Front en éliminant certains militants. La situation est désormais « dangereuse » et « enchevêtrée » au sein du Front, et l’ampleur de la crise dépasse selon leurs dires, le différend sur le candidat qui représentera le FP à l’élection présidentielle.
Les démissionnaires ont assuré que leur démission est la conséquence de l’impasse du dialogue entre les différentes composantes du Front en dépit des appels incessants adressés au porte parole du Front Hamma Hammami.
Par ailleurs, ils ont appelé toutes les composantes du Front à réagir de manière positive à cette situation délicate afin de contribuer à la recherche de solutions permettant de surmonter la crise actuelle qui gangrène le Front.
Rappelons que le FP n’a plus de bloc parlementaire après la démission de 9 députés. Il s’agit de Heikal Belgacem, Ayman Alaoui, Zied Lakhdar, Chafik Ayadi, Abdelmoumen Ben Anes, Fethi Chamkhi, Mourad Hemaidi, Mongi Rahoui et Nizar Amami.

Lire aussi
commentaires
Loading...