La Tunisie se prépare à l’accueil des réfugiés libyens

Depuis le début des hostilités entre le clan du Maréchal Khelifa Haftar et celui de Fayez Al-Sarraj en avril dernier, les risques de l’arrivée d’une vague de réfugiés libyens en Tunisie ont augmenté. Dans ce climat de tension, des représentants de la direction régionale de la santé, de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) et de l’OIR (Organisation Internationale pour les réfugiés) se sont rendus à Dehiba et Remada (gouvernorat de Tataouine), qui sont les zones frontalières avec la Libye.
L’objectif était d’inspecter les dispositions logistiques et humaines des structures médicales en vue d’assurer le bon accueil des réfugiés. Selon une source médicale qui s’est exprimée dans une déclaration accordée à l’agence TAP ce jeudi 16 mai 2019, cette visite d’inspection reflète la préoccupation des organisations mondiales par rapport à la situation en Libye qui n’a eu de cesse de s’aggraver depuis 2011, notamment en matière sanitaire. « Un diagnostic des besoins du secteur de la santé [dans la région] a été effectué. Il s’agit de définir le matériel nécessaire aux interventions et pour assurer l’accueil [des réfugiés] », a encore déclaré la source médicale à l’agence TAP.

Lire aussi
commentaires
Loading...