Elyes Fakhfekh : « le gouvernement n’a pas su préserver le dinar et les réserves en devises »

Déficit commercial, dette publique, réserves en devises, cour du dinar : tous ces indicateurs macroéconomiques ont atteint des degrés alarmants en Tunisie. Intervenant dans Houna Shems ce mercredi 15 mai 2019, le dirigeant au sein d’Ettakatol, Elyes Fakhfekh, a assuré que le gouvernement actuel n’a pas su préserver les réserves en devises et le dinar tunisien. « En 2018, les réserves en devises ont chuté de 2 milliards de dollars alors que les cours mondiaux ont connu une baisse durant la même période », a-t-il expliqué.
Par ailleurs, Elyes Fakhfekh a dénoncé « les contrevérités » et « le mensonge » véhiculés au sujet des réserves en devises à l’ère de la Troïka. « En 2010, ces réserves avaient atteint les 8 milliards de dollars. En 2016, elles ont baissé pour atteindre 6 milliards de dollars, ce qui signifie que nous avons perdu 2 milliards de dollars à l’ère de la Troïka », a-t-il encore lancé.
D’autre part, le dirigeant au sein d’Ettakatol est revenu sur l’Accord de libre-échange complet et approfondi (ALECA) qui devrait être conclu avec l’Union Européenne (UE). Il a appelé à une révision de l’accord tout en mettant en place une vision globale. « Si une volonté sérieuse existe, l’ALECA pourra profiter à a Tunisie », a-t-il encore ajouté.

Lire aussi
commentaires
Loading...