Affaire Al Watanya 2 : Abdelatif Mekki défend le directeur limogé

L’erreur de diffusion d’Al Watanya 2 continue de faire couler de l’encre. Dans un statut Facebook, le député d’Ennahdha, Abdelatif Mekki, considère que l’erreur a été corrigée par une autre. De fait, le directeur d’Al Watanya 2 a été limogé suite à cette erreur. Rappelons qu’un Cheikh avait prié pour l’ancien président de la République, Zine Abidine Ben Ali, et sa famille dans l’émission en question.
Le député considère aussi que cette méthode de gestion s’inscrit dans l’optique d’un agenda politique dans un contexte électoral sensible. « Il faut ouvrir une enquête pour que chacun puisse assumer sa responsabilité. J’y veillerai », a-t-il écrit.
Le directeur d’Al Watanya, poursuit Abdelatif Mekki, travaille dans des conditions précaires. D’ailleurs, son contrat avec l’institution n’a toujours pas été signé sachant qu’il a été nommé depuis un bon moment selon lui. « Il existe un homme fort qui contrôle l’institution de l’extérieur. Cette personne a nommé une femme très proche [Al Watanya 2]. Elle fait ce qu’elle veut au sein de l’institution. Elle a même engagé l’une de ses amies à la tête d’Al Watanya 2. Moralement, c’est cette dernière qui devrait assumer la responsabilité et c’est elle qui devrait être limogée », lit-on encore.
Le député s’est également interrogé sur certains propos du directeur limogé, Lazhar Feres. Ce dernier, souligne-t-il, est pourtant une personne professionnelle. « Dans les médias, il s’était exprimé en tant que directeur d’Al Watanya 2, mais ce n’est pas vrai. Il est plutôt directeur d’Al Watanya 1. A-t-il été contraint d’affirmer cela ? C’est comme si c’était une manière de couvrir la véritable directrice de la chaîne », a encore souligné Abdelatif Mekki.

Sur le même sujet

Vœux à Ben Ali et son épouse : le directeur de la chaîne nationale suspendu de ses fonctions

Lire aussi
commentaires
Loading...