Zied Laadhari, prochain Chef du gouvernement ?

Et si Zied Laadhari, actuel ministre de l’Investissement et de la Coopération Internationale, devenait Chef du gouvernement ? C’est l’hypothèse avancée par le patron de Sigma Conseil, Hassen Zargouni, ce lundi 8 avril 2019. Intervenant dans Midi Show, il a affirmé que cette éventualité serait possible dans le cas où Ennahdha poursuivait sa progression en matière d’intention de vote. « Théorique, il [Zied Laadhari] deviendrait Chef du gouvernement étant donné qu’il est le secrétaire général d’Ennahdha », a-t-il précisé. Zargouni a aussi affirmé que son hypothèse est basée sur les principes du régime parlementaire et la loi tunisienne.
Toujours à propos d’Ennahdha, le patron de Sigma Conseil considère que le mouvement est « bien rempli », ce qui constitue une problématique selon lui, contrairement aux autres partis qui ont du mal à rassembler. « Le pouvoir est dispersé aujourd’hui. La conjoncture actuelle requiert des réformes et un changement en Tunisie. Ces éléments doivent clairement figurer dans les programmes électoraux, ce qui permettra aux citoyens de choisir leurs élus et de leur demander, par la suite, des comptes », a-t-il précisé.
D’autre part, Hassen Zargouni est revenu sur le dernier baromètre politique d’avril 2019, dans lequel Ennahdha figure en pôle position en matière d’intentions de vote pour les élections législatives (24,3%). Tahya Tounes, rappelle-t-il, bénéficierait de 16,8% des voix. Nidaa Tounes, pour sa part, en obtiendrait 16,3%. « On devrait s’attendre à une participation de 35 à 40% lors des prochaines élections », a-t-il souligné, déplorant l’absence de campagne de communication qui devait être menée par L’Instance Supérieure Indépendante pour les Elections (ISIE) en vue d’inciter les citoyens à voter », a-t-il encore ajouté.

Lire aussi
commentaires
Loading...