Vidéo : le groupe Alliance officialise l’acquisition de l’hôtel Le Palace à Gammarth

31 millions de dinars : c’est l’enveloppe qui a été consacrée par le groupe Alliance pour l’acquisition de l’hôtel Le Palace à Gammarth. C’est le second hôtel racheté par le groupe en Tunisie, après le Golden Tulip El Mechtel.
Pour le président du groupe Alliance, Samir Jaieb, il s’agit d’un joyau. « Le Palace n’a jamais eu sa chance. Nous espérons que ce sera le cas avec le groupe Alliance. Il s’agit d’un projet au potentiel énorme. Désormais, nous nous retrouvons avec deux bonnes bases pour nous insérer dans le domaine : El Mechtel à Tunis et Le Palace à Gammarth », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse organisée mercredi 10 avril 2019.
Le montant de l’acquisition, rappelons-le, a suscité plusieurs critiques le jugeant très faible. Selon le président du groupe Alliance, ces 31 millions de dinars s’accompagnent de leurs lots de problèmes, à commencer par les dettes bancaires, fiscales et sociales, et c’est sans compter, poursuit-il, les 70 procédures en Justice. De plus, le contrat Hilton doit être honoré. Dans ce contexte, des travaux de rénovation ont été lancés au sein de l’établissement afin de le rendre conforme aux normes Hilton.

Tourisme d’affaires : 80% de l’activité de l’hôtel
Concernant la stratégie du développement de l’hôtel, Samir Jaieb a précisé que l’accent sera mis sur les qualités humaines de l’établissement. Plusieurs travaux ont été engagés pour redonner des couleurs à l’hôtel. « Nous avons organisé des réunions avec Hilton pour étudier le programme à mettre en place. L’objectif est de redonner confiance au personnel et aux agences de voyage. D’un autre côté, nous ne comptons pas changer de nom. Comme El Mechtel, Le Palace a son histoire », a-t-il expliqué.
Le président du groupe Alliance poursuit en précisant que 80% de l’activité de l’hôtel relève du tourisme d’affaires. « 25 millions de dinars ont été débloqués pour rénover El Mechtel. Il faut compter entre 30 et 40 millions de dinars pour la rénovation du Palace », a-t-il ajouté.

Une formation touristique inadaptée aux besoins du secteur
Également présent lors de la conférence de presse, Adel Gam, directeur général d’El Mechtel, a déploré le manque de formations adéquates dans le domaine touristique. « Aujourd’hui, les diplômés des écoles de tourisme sont des commis, des réceptionnistes ou des cuisiniers. Or, nous manquons, à titre d’exemple, de dames de chambres. C’est devenu flagrant en Tunisie. Il y a eu des répercussions sur la qualité des services. Dans le passé, la stratégie de l’État n’était pas la bonne », a-t-il souligné, mettant ainsi l’accent sur l’importance d’une formation adéquate pour le personnel du tourisme.

Tunis Bay : première tranche achevée
Pour sa part, le directeur commercial du groupe Alliance, Sabeur Ben Saïd, est revenu dans une déclaration à Réalités Online sur le projet Tunis Bay. Il s’agit d’une ville de 523 hectares. Le groupe Alliance, précise-t-il, s’est chargé de la partie golfe et de la construction de 500 villas. « Les travaux ont commencé fin 2017. La première tranche comporte 127 villas. Plusieurs villas ont été vendues jusqu’à présent. Le coup d’envoi de la vente de la seconde tranche aura lieu la semaine prochaine : 97 villas au total », a-t-il expliqué.

Lire aussi
commentaires
Loading...