Terrorisme à Gafsa : Ammar Amroussia se lâche à l’ARP

Ammar Amroussia, dirigeant du Front populaire

Tout furieux était le député du Front Populaire (FP), Ammar Amroussia, ce mardi 23 avril 2019 à l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP). Il est revenu sur l’égorgement d’un citoyen à Djebal Arbata à Gafsa par des terroristes. « Ignorez-vous qu’il s’agissait d’un acte terroriste ? Ne mérite-t-elle pas [la victime] que l’on récite la Fatiha en son honneur ? Ou alors vous le faites uniquement quand il s’agit des phosphates ? », s’est-il indigné.
La manière de traiter la question du terrorisme à Gafsa est inacceptable. Pourtant, poursuit le député, plus de 50 cas « étranges » d’explosion de mines ont été recensés. « Des citoyens sont tombés en martyrs, d’autres ont été blessés et d’autres sont des les hôpitaux. Or, l’Etat est absent. Vous voulez diviser le pays et favoriser certaines régions au détriment des autres ? », a encore lancé Ammar Amroussia.
Dans ce contexte, le frontiste a appelé les habitants de Gafsa à observer une journée de colère pour dénoncer la manière de traiter la question du terrorisme à Gafsa par le gouvernement. Pour apaiser la tension Abdelfattah Mourou a accepté d’appeler les députés à réciter la Fatiha en l’honneur de la victime de Gafsa.

Lire aussi
commentaires
Loading...